Tigana prend les rênes des Girondins

FCgirondins

C’est officiel depuis quelques heures, Jean Tigana va remplacer Laurent Blanc au poste d’entraîneur des Gironds de Bordeaux. A 54 ans, il devrait signer un contrat de 2 ans qui  place également Michel Pavon, anciennement responsable du recrutement, en tant qu’entraineur adjoint.

Ancien milieu de terrain des Girondins entre 1981 et 1989, Jean Tigana a aussi un brillant passé avec les Bleus aux côtés de Platini, Giresse et Fernandez. Après la fin de sa carrière de joueur, il a entrainé Lyon (vice-champion de France en 1995), Monaco (champion de France en 1997), le club londonien Fulham (vainqueur du Championship en 2001) et enfin le Besikats JK de Turquie (double vainqueur de la Coup de Turquie en 2006 et 2007).

Selon Tigana, revenir en France pour entrainer Bordeaux est

« le choix du coeur »

et la conférence de presse qui a eu lieu cet après-midi montre une réelle motivation et un profond attachement de Tigana pour ce club. L’envie de vouloir relever le défi et l’ambition dont il fait preuve pour la saison prochaine priment pour lui sans aucun doute sur les considérations matérielles personnelles de son contrat.

C’est probablement l’opportunité qu’il attendait et la seule qu’il accepterait sans condition. Son affection pour le club paraît être un formidable catalyseur puisqu’il a tout de suite établi qu’une place en UEFA Champions League serait l’objectif principal de la prochaine saison.

Jean Tigana

Jean Tigana

Espérons que les 3 ans écoulés depuis son dernier poste de coach passés en mission humanitaire au Mali ne lui ont pas enlevé le charisme qu’il a su montrer lors de cette conférence de presse, et qu’il saura être l’homme derrière lequel tous les Girondins pourront se réunifier, après les épreuves de cette saison.

Bon courage à lui !

Retrouvez l’intégralité de la conférence de presse ici :

http://www.girondins.com/cms/infos/actualites/tigana—le-choix-du-cur-/article.jsp?id=g2_82622&portal=awl_9087

Publicités

FC Girondins de Bordeaux : bleu Blanc rouge

FCgirondins

Un communiqué de presse paru ce dimanche sur le site officiel des Girondins confirme le départ de Laurent Blanc dans le cas où un accord serait trouvé quant au montant des indemnité liés à la rupture de son contrat (qui se termine le 30 juin 2011).

Malgré un très beau palmarès à la tête des Girondins (un titre de champion de France (2009), une Coupe de la Ligue (2009), 2 Trophées des champions (2008 et 2009) et 2 qualifications pour la Ligue des champions : phases de poules en 2008-2009 et quart de finale en 2009-2010), il reste sur un échec.

La polémique déclenchée par Jean-Pierre Escalettes au sujet du remplaçant de Domenech a sans aucun doute eu des conséquences, néfastes selon moi sur le moral des joueurs et sur l’ambiance au sein de l’équipe, sur cette saison 2009/2010 parfaitement engagée par les Girondins, qualifiés pour la coupe de France, la coupe de la Ligue, la Champions League et en tête du championnat.

Ils auraient pu tout gagner, mais le sursaut des derniers matches n’a pas suffit. Ils ont sombré petit à petit et ont fini par tout perdre au fur et à mesure que l’on se rapprochait de la fin de la saison. Est-ce cette 6ème place au classement général et l’Europe qui s’envole qui ont poussé Laurent Blanc à prendre cette décision ? Je pense…

C’est donc un nouveau défi qui s’annonce plutôt difficile pour l’ex-entraîneur de Bordeaux.

On ne sait pas comment le mondial va se terminer mais une chose est sûre, le public n’est plus derrière les Bleus depuis longtemps, et encore moins derrière Domenech. Laurent Blanc risque gros à vouloir s’embourber dans la sphère de l’équipe de France qui déclenche polémique après polémique. Une proposition de la FFF ça ne se refuse pas ? Possible, mais le moindre faux pas lui sera fatal et compromettra nettement ses chances de revenir à la tête d’un grand club français ou européen après son expérience nationale. D’ailleurs quel sélectionneur des Bleus à réussi à revenir sur le devant de la scène en Europe ?…

Peut être Laurent Blanc a-t-il vu trop grand, à seulement 44 ans… Ou alors nous assisterons bientôt à une nouvelle ère de l’équipe de France !