Freebox Revolution, la révolution numérique made in Free

Free vient de présenter sa nouvelle freebox, appelée « Freebox Révolution ». Elle est en présentation sur leur site : http://www.free.fr/adsl/index.html

Je me demande dans quelle limite ils ne se sont pas inspirés des guignols et de leur Steve Jobs : « iNose : ceci est une révolution ».

Alors la freebox, entre le minitel et la TV connectée ?

Au vu des caractéristiques techniques (merci Korben : http://www.korben.info/freebox-revolution-les-nouveautes.html), à savoir lecteur Blu-Ray, processeur Atom 1,2Ghz présent dans le boitier TV, possibilité de naviguer sur Internet via son téléviseur, etc, on peut penser que la freebox se rapproche plus de la vision de l’appartement numérique que l’on peut avoir et de l’internet des objets que du minitel…

Et c’est sans compter sur quelques fonctionnalités plus qu’intéressantes: NAS ,  appels vers les portables illimités depuis la ligne fixe, les freeplugs toujours inclus, système de partage de fichiers

Je pense que cette freebox va faire grand bruit (et c’est déjà le cas dans la blogosphère française…), et qu’elle peut bel et bien faire une différence notable lors du choix d’un abonnement. En effet, pour un p’tit jeune qui vient de quitter ses parents, sans trop d’argent, quoi de mieux que de prendre une freebox, et ainsi bénéficier d’un lecteur Blu-Ray intégré ? Idem pour les personnes hésitant depuis longtemps à sauter le pas de la HD, cette nouvelle freebox peut pousser le consommateur à se tourner massivement vers les nouvelles technologies… Les autres FAI vont devoir se bouger !

Je vous renvoie aussi vers le communiqué de presse (merci Korben encore une fois !)

DP Freebox Revolution 141210(2) http://d1.scribdassets.com/ScribdViewer.swf

Vivement la présentation de leur forfaits 3G 😉

Et vous, vous en pensez quoi de cette nouvelle freebox ?

Images et infos de free.fr et korben.info.

Publicités

RockMelt, le navigateur social basé sur Chromium

rockmelt_browser

J’ai découvert ce « navigateur social » il a quelques jours et j’ai attendu patiemment mon invitation pour le tester. Maintenant que c’est fait, voici une petite présentation du navigateur basé sur Chromium, la version open-source de Google Chrome, qui intègre Facebook, Twitter et vos flux RSS directement dans son interface.

Pour l’instant, il faut absolument un compte Facebook pour recevoir une invitation. Ca peut sembler un peu énervant mais on se rend vite compte après utilisation que sans Facebook RockMelt perd de son intérêt, et sans Twitter il n’a quasiment plus de raison d’être. En effet, ayant un petit écran sur mon netbook (10.2 pouces), les 2 barres latérales, à gauche pour Facebook et à droite pour Twitter et les flux RSS, me forcent à scroller horizontalement très souvent.

Mais rassurez-vous, ce sont là les seuls inconvénients que j’ai relevés !

Voyons donc les fonctionnalités d’un peu plus près.

rockmelt

La page d’accueil est basique et vous donne le choix pour l’affichage: vos sites les plus visités, les derniers fermés ou bien tous.

La barre latérale de gauche affiche au choix, tous vos amis Facebook ou juste vos favoris. Vous pouvez passer d’un mode à l’autre grâce aux petits boutons juste sous votre avatar. Vous pouvez discuter et partager votre page courante avec n’importe lequel de vos amis en cliquant sur son image. Un point vert indique s’il est en ligne. En cliquant sur votre avatar vous avez accès à la dernière chose que vous avez partagée et vous pouvez changer votre statut.

rockmelt2

La barre latérale de droite offre un peu plus de possibilités en intégrant Twitter et vos flux RSS. Le nombre de tweets non lus s’affiche devant l’icone. Une petite fenêtre affiche votre timeline d’où vous pouvez retweeter, répondre ou partager vos tweets.

rockmelt3

Il existe la même fonctionnalité avec votre fil d’actualité Facebook, bien que ça soit étrange de la trouver sur cette barre de droite et non avec les autres fonctionnalité Facebook, à gauche. Vous pouvez également mettre dans cette barre n’importe quel flux RSS de votre choix et avoir ses publications en direct.

rockmelt4

Et enfin la barre d’adresse. Bien que Chrome ait abandonné le système à 2 champs (1 pour les adresses et 1 pour la recherche), RockMelt l’a pourtant intégré. Mais le plus intéressant est le bouton « Share » qui ouvre une petite fenêtre avec un champs pré-rempli avec le titre de la page courante et un lien raccourcis vers elle et qui vous permet de partager cette page soit sur Facebook, soit sur Twitter. Comme j’utilise une extension sur Chrome pour faire la même chose (HootSuite, que je vous recommande) je suis assez contente que cette fonctionnalité soit intégrée nativement dans RockMelt.

Bilan : non ce navigateur ne remplace pas totalement un « vrai » navigateur comme Chrome ou Firefox car tous vos amis et vos flux sont trop présents quand on doit travailler sérieusement, mais oui ce navigateur est appréciable lorsque l’on souhaite flâner sur le web, lire l’actualité de ses blogs favoris, et où l’on est bien content de pouvoir tout partager aussi facilement ! Je trouve que RockMelt a atteint son but s’il était d’intégrer parfaitement le social au web, et qu’il est tout à fait adapté aux personnes qui n’utilisent pas leur navigateur comme outils de travail. Sinon gardez-le de côté pour vos moments de détente ;-).

J’ai quelques invitations disponibles, alors si vous en voulez une, laissez-moi un commentaire avec votre mail.

Internet en chiffres et en image

Voici résumé en une seule image, tout ce que vous devez savoir sur internet en 2010.

Internet Stats
Via: OnlineSchools.org

Internet Week New York 2010

IWNY2010

L’Internet Week New York a été créé en 2008 et reste pour l’instant connue principalement aux USA mais elle regroupe déjà d’importants acteurs du monde du web et des nouvelles technologies comme HP, Yahoo ou Microsoft. Ce festival qui s’est déroulé du 7 au 14 juin 2010 consiste en plusieurs événements, réparties par thèmes : publicité, art & divertissement, conférences, média sociaux, technologie, etc. ayant pour but

«la célébration de l’industrie et de la communauté prospère du web new-yorkais».

IWNY2010

Voici donc un résumé du programme et des principales annonces qui ont été faites :

  • La première conférence est orchestrée par HP qui présente le futur de l’impression dans un monde connecté en permance, rejoint par Google qui a déjà un peu pensé au problème avec son Google Cloud Print. Un nouvelle méthode innovante d’impression a été dévoilée.
  • Microsoft a présenté Microsoft Expression Studio 4, outils de design pour le web, les applications logicielles, les applications mobiles et pour Silverlight, tout comme Expression Blend qui prend également en charge le .NET et l’encodage de vidéos.
  • Les nouvelles fonctionnalités et une démo de design d’applications pour Windows Phone 7 tout juste sorti ont été présentées par Microsoft ainsi qu’un Phone 7 UI Guidelines disponible pour les développeurs.
  • Pespico a expliqué comment les médias sociaux et mobiles influent sur la prise de conscience des citoyens pour apporter un changement social et environnemental.

Retrouvez le détails du programme et des conférences sur le site officiel : http://www.internetweekny.com/ et allez visiter la galerie ici.

Les conférences et ateliers éparpillés dans Manhattan durant toute la semaine donnent à ce festival un charme particulier et allie côté web divertissant au plaisir de sillonner une des plus belles villes du monde.

Rendez-vous l’année prochaine pour l’IWNY 2011 😉 !