Changement de téléphone portable

Etant donné que je n’étais plus engagé chez Bouygues, j’ai décidé de changer de téléphone portable en me réengageant chez eux (tout en regardant si je ne trouvais pas mieux ailleurs bien sûr !). L’offre Idéo est vraiment pas mal, et je pouvais obtenir un téléphone pas trop cher.
J’ai donc regardé ce qu’ils proposaient et je me suis donc tourné vers un nexus S.

Lire la suite

Publicités

RockMelt, le navigateur social basé sur Chromium

rockmelt_browser

J’ai découvert ce « navigateur social » il a quelques jours et j’ai attendu patiemment mon invitation pour le tester. Maintenant que c’est fait, voici une petite présentation du navigateur basé sur Chromium, la version open-source de Google Chrome, qui intègre Facebook, Twitter et vos flux RSS directement dans son interface.

Pour l’instant, il faut absolument un compte Facebook pour recevoir une invitation. Ca peut sembler un peu énervant mais on se rend vite compte après utilisation que sans Facebook RockMelt perd de son intérêt, et sans Twitter il n’a quasiment plus de raison d’être. En effet, ayant un petit écran sur mon netbook (10.2 pouces), les 2 barres latérales, à gauche pour Facebook et à droite pour Twitter et les flux RSS, me forcent à scroller horizontalement très souvent.

Mais rassurez-vous, ce sont là les seuls inconvénients que j’ai relevés !

Voyons donc les fonctionnalités d’un peu plus près.

rockmelt

La page d’accueil est basique et vous donne le choix pour l’affichage: vos sites les plus visités, les derniers fermés ou bien tous.

La barre latérale de gauche affiche au choix, tous vos amis Facebook ou juste vos favoris. Vous pouvez passer d’un mode à l’autre grâce aux petits boutons juste sous votre avatar. Vous pouvez discuter et partager votre page courante avec n’importe lequel de vos amis en cliquant sur son image. Un point vert indique s’il est en ligne. En cliquant sur votre avatar vous avez accès à la dernière chose que vous avez partagée et vous pouvez changer votre statut.

rockmelt2

La barre latérale de droite offre un peu plus de possibilités en intégrant Twitter et vos flux RSS. Le nombre de tweets non lus s’affiche devant l’icone. Une petite fenêtre affiche votre timeline d’où vous pouvez retweeter, répondre ou partager vos tweets.

rockmelt3

Il existe la même fonctionnalité avec votre fil d’actualité Facebook, bien que ça soit étrange de la trouver sur cette barre de droite et non avec les autres fonctionnalité Facebook, à gauche. Vous pouvez également mettre dans cette barre n’importe quel flux RSS de votre choix et avoir ses publications en direct.

rockmelt4

Et enfin la barre d’adresse. Bien que Chrome ait abandonné le système à 2 champs (1 pour les adresses et 1 pour la recherche), RockMelt l’a pourtant intégré. Mais le plus intéressant est le bouton « Share » qui ouvre une petite fenêtre avec un champs pré-rempli avec le titre de la page courante et un lien raccourcis vers elle et qui vous permet de partager cette page soit sur Facebook, soit sur Twitter. Comme j’utilise une extension sur Chrome pour faire la même chose (HootSuite, que je vous recommande) je suis assez contente que cette fonctionnalité soit intégrée nativement dans RockMelt.

Bilan : non ce navigateur ne remplace pas totalement un « vrai » navigateur comme Chrome ou Firefox car tous vos amis et vos flux sont trop présents quand on doit travailler sérieusement, mais oui ce navigateur est appréciable lorsque l’on souhaite flâner sur le web, lire l’actualité de ses blogs favoris, et où l’on est bien content de pouvoir tout partager aussi facilement ! Je trouve que RockMelt a atteint son but s’il était d’intégrer parfaitement le social au web, et qu’il est tout à fait adapté aux personnes qui n’utilisent pas leur navigateur comme outils de travail. Sinon gardez-le de côté pour vos moments de détente ;-).

J’ai quelques invitations disponibles, alors si vous en voulez une, laissez-moi un commentaire avec votre mail.

Quelle est la meilleure appli Android pour trouver des paroles de chansons ?

androidmusic

Comme je suis sûre que, comme moi, beaucoup d’entre vous aiment lire les paroles quand ils écoutent de la musique, j’ai testé pour vous 7 applis Android qui récupèrent les paroles de vos chansons. Et mieux qu’un long discours, voici le tableau des résultats.
comparatif appli trouver paroles de chansons android

Lors des tests, j’ai tenté de trouver les paroles de chansons récentes et connues (Placebo, Pink, Superbus…), un peu plus anciennes (Dalida, Michel Sardou…) et exotiques (bande originales de films, comédies musicales de Broadway). J’ai testé à chaque fois la recherche par artistes, titres et mots clés lorsque c’était possible.

Conclusion :

Lyric Droid est de loin la meilleure application pour trouver des paroles de chansons car elle possède la base de données la plus grande de toutes, ce qui est primordial pour moi. De plus, la possibilité d’enregistrer les paroles pour pouvoir l’utiliser sans connexion internet est un vrai plus qu’elle est la seule à offrir.

Lyrics Database Search est également efficace et ergonomique, et elle possède une très bonne base de données, c’est mon deuxième choix.

Instant Lyrics Lite propose de très nombreuses options de personnalisation et un design agréable. Malgré le fait qu’elle soit sensible à la casse lors de la recherche automatique, vous avez moyen de voir toutes les chansons de l’interprète en cours et donc de pouvoir quand même retrouver votre chanson. Je la recommande à tous ceux qui n’écoute rien d’un peu vieux ou exotique.

Les 2 applis Lyric Search ne fonctionnent pas. La première affiche systématiquement une erreur de chargement de la page et l’écran de la seconde reste désespérément blanc.

Les 2 dernières se valent au niveau de l’ergonomie et de la bibliothèque disponible, qui reste faible.

Voici les liens vers AppBrain pour les télécharger ou avoir plus d’infos :

Lyric Droid

Instant Lyrics Lite

Lyrics

Lyric Search (par Dan Schroeder)

Lyrics Database Search

Lyric Search (par Social Soft)

Fizzive Lyrics

[Test PC]Lara Croft and The Guardian Of Light

LCGOL

Lara Croft nous revient, mais cette fois-ci pas dans un Tomb Raider, plutôt dans un style bien différent. L’archéologie, les mythes et les énigmes sont toujours au rendez-vous, mais l’expérience est totalement inédite et réellement intéressante.

Voici la vidéo d’introduction du jeu :

L’histoire commence donc alors que Lara, qui vient de retrouver le Miroir de Fumée, se le fait dérober par la mafia locale. Bien loin de toutes les considérations mythologiques, le chef emporte le miroir hors du Temple de Lumière où il était gardé et libère alors l’esprit du dieu maléfique Xolotl. Il lève son armée pour semer la désolation mais Totec, le Gardien de la Lumière, se réveille et entame avec Lara une course contre la montre pour rapporter le miroir au Temple avant le lever du soleil, sans quoi les ténèbres éternelles s’abattront le monde.

Le mode Solo commence, nous voilà au milieu de ruines avec Totec, qui nous abandonne rapidement pour partir à la poursuite de Xotol. Ben oui quoi, on a bien choisi le mode solo non ?!

LCGOL

Euh on peut zoomer un peu là ? Je ne vois pas ce qu’il y a derrière ce mur… Bon effectivement, moi qui n’ai jamais joué aux Hack’n’Slash, j’ai vraiment été gênée par la caméra au début. La vue de loin et fixe quelque soit la direction de Lara est vraiment déconcertante, mais on finit quand même par s’y habituer.

Dans les caractéristiques perturbantes notez aussi que la souris ne dirige plus Lara mais sert de viseur et n’influence pas ses déplacements. Lara ne se retourne pour tirer dans la direction de la souris uniquement si vous cliquez et elle peut continuer d’avancer dans une toute autres direction en même temps. Attention donc, la gestion des ennemis et des mouvements sont indépendantes !

Pour ce type particulier de caméra, j’ai très vite laissé tomber le clavier car la combinaison des touches fléchées est loin d’être assez précise, selon moi, pour jouer correctement à Lara Croft GOL. Je suis donc passée à la manette qui offre un confort d’utilisation vraiment appréciable.

Au niveau de l’ambiance, j’ai été très vite prise dans le jeu. La succession des objectifs s’enchaîne vite et les défis sont loin d’être répétitifs. Bref, vous vous installez pour faire un niveau, mais en fait vous restez 3h à jouer sans vous en rendre compte ! Faîtes également toujours attention aux bruits, ils pourraient vous indiquer des ennemis ou des pièges. Le seul reproche que je ferais est que j’ai trouvé les niveaux globalement trop sombres. On se dit qu’on va bien finir par faire un niveau dehors un jour de beau temps, mais oubliez ! En effet nous avons une nuit et une seule pour récupérer le miroir donc les niveaux passent de la nuit, à l’intérieur d’une forteresse éclairée aux bougies ou à la profondeur d’un volcan, donc on joue toujours dans la pénombre…

Les graphismes sont très bien réalisés, les jeux d’ombres et de lumières sont vraiment réalistes. Les vidéos d’intro et même les menus et l’interface où l’on trouve la carte, les armes et autres reliques sont dessinés dans un style qui colle parfaitement à l’ambiance.

Lara Croft GOL

Le très gros point positif dans ce jeu est, selon moi, le système d’artéfacts et de reliques à collecter dans les niveaux et qui fournissent des dizaines de combinaisons d’améliorations (santé, armes, vitesse, puissance de vos bombes, etc…). Je ne suis pas une joueuse occasionnelle mais en général, je me contente toujours de l’équipement de base quand je joue sans chercher plus loin. Mais là je me suis surprise à systématiquement m’amuser à combiner les reliques et les armes pour avoir une Lara Croft la plus performante possible ! Le système est relativement simple à comprendre et offre tellement de possibilités que dès que l’on trouve un nouvel artéfact, on va chercher avec quel autre on pourrait le combiner pour avoir encore plus de puissance ou de santé :-D. Autre détails qui pousse au vice, chaque ennemi est sensible à une arme en particulier et ne réagit quasiment pas aux autres ! Alors à vous de jongler habilement avec les armes dont vous disposez.

Après un temps d’adaptation non négligeable et de la patience pour réapprendre à contrôler Lara, je peux dire que j’ai vraiment adoré ce jeu ! Rempli d’énigmes et de défis qui ne vous laisserons pas de répit, le jeu  vous surprend sans cesse avec de nouvelles possibilités défiant votre imagination pour atteindre tel objet ou pour déverrouiller telle porte. C’est un plaisir de découvrir de nouvelles astuces dans un niveau et de devoir y faire appel de nouveau pour vous sauver dans une situation différente. En résumé je le recommande sans hésitation.

Je vais attaquer le mode coopération et je rajouterai mes impressions ici. Mais avec la richesse du mode solo, l’expérience procurée par le mode coop doit être un régal !

captain-alban

Pour toutes les questions que vous pourriez vous poser ou pour trouver des infos supplémentaires, je vous recommande chaudement le site de Captain-Alban. Photos, vidéos, solutions, conseils, sauvegardes, c’est une vraie mine d’informations !

[Ciné] Harry Potter et les Reliques de la Mort (Tome 7)

Harry potter 7

Voici le premier trailer officiel d’Harry Potter 7 : Harry Potter et les Reliques de la Mort. Le septième opus de la série sortira au cinéma en 2 partie : la première le 24 novembre 2010 et la seconde en juillet 2011. Autrement dit on a encore un peu le temps !

Plus noir que jamais, cet épisode mettra définitivement fin aux aventures du célèbre sorcier et de ses amis Ron et Hermione. Bien que j’ai préféré le suspense et l’insouciance des premiers tomes à l’univers macabre des derniers, j’aurai tout de même un petit pincement au coeur de voir cette longue série s’arrêter, car j’avais bien accroché.

Harry Potter 7

Et j’espère revoir les 3 acteurs si attachant, Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson, qui campent ces personnages depuis leurs 12 ans (ils en ont 20 maintenant) retourner un jour ensemble.

Test : PSP Go

pspgo

Oui vous avez bien lu, je viens d’acheter une PSP Go ! (Merci aux subventions familiales 😉 )

Gautier m’avait prêté sa PSP 3000 pendant quelques temps et j’avais trouvé la console en elle-même et les jeux disponibles très sympa. Et puis la nouvelle version de la PSP, la PSP Go est arrivée. Plus compacte mais ne réduisant presque pas la taille de l’écran (on passe de 4,3 à 3,8 pouces), plus légère et proposant plein d’options sympas comme la lecture de musiques, vidéos, 16Go de mémoire interne, un accès à internet via la connexion wifi, skype, bref seul le prix encore trop élevé (249€) me retenait. Ah et également le fait que contrairement à l’ancienne version, elle n’est pas « craquable » c’est-à-dire que vous êtes obligés de télécharger les jeux en les payant sur le site officiel pour pouvoir y jouer.

Mais la semaine dernière une promotion à fait pencher la balance. Et pas n’importe quelle promotion ! Sony remboursait 40€ pour l’achat d’une PSP PLUS 10 jeux présélectionnés par Sony seraient téléchargeables gratuitement. Là on pourrait se dire que les jeux seront des vieilleries, des inconnus mais non voici la liste, attention les yeux !!

  • GTA Vice City
  • Wipeout Pure
  • Assassin’s Creed: Bloodlines
  • Avatar
  • Gran Turismo
  • Pursuit Force: Extreme Justice
  • Need For Speed Shift
  • Little Big Planet
  • Motorstorm Arctic Edge
  • Coupe du Monde de la FIFA 2010

Soit un total de 317€ offerts par Sony et de quoi jouer à tous les styles de jeux à vie sans en acheter un seul ! Pour les intéressés, les détails de l’offre se trouvent ici : http://www.pspgen.com/pspgo-promotion-10-jeux-offerts-40-euros-remise-article-193939-1.html

Donc ça y est j’ai acheté ma PSP Go 😀 et je vais vous faire une petite visite guidée.

PSP Go

L'extérieur de la boîte de la PSP Go

PSP Go

Les accessoires fournis : notice, chargeur, câble data, le logiciel de synchro MediaGo et la PSP Go

Comme partout maintenant, il n’y a qu’un seul câble pour transférer les données entre le PC et la PSP Go et pour la charger, en effet le chargeur muni d’une interface USB. Ça c’est bien pratique ! On notera qu’il n’y a pas de housse ni de protection pour l’écran fournis mais tout ça est déjà commandé sur internet pour moins de 4€ ^^

PSP Go

Les touches apparaissent en faisant coulisser l'écran de la PSP Go

Le look bicolore noir/argent est assez joli et contrairement à ce que plusieurs tests sur internet disent je trouve que la position des touches est plus confortable que sur la PSP 3000.

Et après 2h de charge, c’est le premier démarrage ! 4 LED sont présentes et s’activent selon l’usage (1 pour le wifi, 1 pour le bluetooth, 1 si une carte mémoire est détectée et 1 lorsque la console est en charge ou sous tension).

PSP Go

L'interface "XMB" (cross media bar) de la PSP Go

C’est là que l’on peut commencer à bidouiller :-). Changement du thème, des couleurs, test du wifi, de Skype, création de mon compte sur le PSN (PlayStation Network), etc… La navigation dans le menu style « XMB » est intuitive et agréable, tout y est toujours bien rangé. Et en attendant de récupérer mes 10 jeux gratuits (la promo est disponible à partir du 9 juin), j’ai téléchargé quelques démos jouables pour m’entraîner à la manier un peu la console. Dès demain je vais déjà la remplir de musiques et de vidéos et puis vivement le 9 juin car j’ai hâte de commencer les choses sérieuses !

Je trouve que c’est vraiment une très belle console qui tient dans la poche et qu’on peut toujours avoir sous la main.